Faits saillants de la Journée de formation ASTED3S tenue le 7 juin 2013 et assemblée générale

Faits saillants de la Journée de formation ASTED3S tenue le 7 juin 2013 et assemblée générale

Le 7 juin dernier, l’exécutif d’ASTED 3S a organisé une journée de formation qui a eu lieu à l’Hôpital Général Juif de Montréal.  Une cinquantaine de participants étaient présents en plus de près de 20 participants situés dans quatre régions du Québec qui ont pu assister aux conférences par visioconférence.

Les commentaires reçus indiquent que la journée fut profitable pour les spécialistes en documentation en santé.  Les thèmes abordés étaient la mise à jour de la loi canadienne sur le droit d’auteur, l’utilisation des applications mobiles en santé et les fondements de la recherche de documentation fondée sur les preuves.

Loi sur le droit d’auteur: mise à jour

La première conférencière, Valérie Bouchard, candidate au doctorat en droit et chargée de cours en droit d’auteur, présenta les principes généraux à retenir sur le droit d’auteur, soit à
savoir que l’auteur est le premier titulaire sur son oeuvre et l’auteur est protégé dès qu’il exprime son œuvre.

Exception: les employeurs sont titulaires des droits à moins d’une entente. Elle expliqua que, pour qu’un auteur puisse avoir le droit sur une oeuvre, celle-ci doit être originale; ainsi, un titre, une banque de données, des personnages sont protégés par le droit d’auteur.
.
Dominique Lapierre, bibliothécaire à l’Université de Laval a présenté les nouveautés dans la loi qui concernent les bibliothèques. L’objectif de la mise à jour de la loi était de clarifier les responsabilités avec la venue d’Internet.  La mise à jour de la loi, comporte 47 articles, indiquant qu’il y a 47 changements à la loi; la conférencière a présenté 21 articles. 
Parmi les informations données; la loi inclut maintenant d’autres supports,
concernant les licences de photocopie. Le PDF peut être transmis à l’usager mais il a l’obligation de  détruire la version électronique;  il doit conserver sous format papier.

La conférencière a encouragé les participants à consulter les sites sur le droit d’auteur  préparées par les différentes universités (UdeM, Calgary), Copibec ainsi que le rapport de l’Association des bibliothèques de recherche du Canada, oct. 2012
(rapport sur les serrures numériques)

http://www.carl-abrc.ca/uploads/SCC/2012-10-04%20CARL%20Digital%20Locks%20R
 

Les applications mobiles en santé

Jill Boruff de l’Université McGill a présenté les différents appareils mobiles en santé et a expliqué qu’il y a deux types d’accès: l’accès de type « site Web mobile » qui est un site conçu à être utilisé par l’appareil mobile et l’accès de type « app » qui a l’avantage de ressembler à un site Web mais qui est indépendant d’un accès WiFi.  Ainsi, les médecins peuvent avoir accès à l’information sans être branché sur Ie Wifi.  Les versions mobiles les plus utilisées sont: UpToDate, Medscape (gratuit), PubMed et Lexicomp.

La conférencière a ensuite présenté une étude sur l’utilisation des appareils mobiles par des médecins qui sont de grands utilisateurs d’appareils mobiles pour la recherche d’information; ils les utilisent en particulier pour la recherche de médicaments  mais également pour obtenir des articles.  Suite à cette enquête, le constat est le suivant: les appareils mobiles sont là pour rester et les bibliothèques de santé doivent apporter du soutien à leurs usagers en faisant la promotion des ressources mobiles auxquelles leur établissement a droit; les bibliothèques doivent offrir de la formation (formelle et informelle),;elles doivent produire des guides pour aider les utilisateurs à identifier les meilleures ressources.
Pour un exemple d’un site adapté pour les appareils mobiles, voir le site sur les guides thématiques de l’Université McGill, bibliothèque de la santé:
http://m.library.mcgill.ca/healthsciguide .

Données probantes

 Monique Clar, bibliothécaire à la bibliothèque de santé de l’Université de Montréal a présenté les principes fondamentaux de la recherche documentaire fondée sur les preuves.  Elle a recommandé les outils suivants

Dans un contexte clinique, ce qui est le plus rapide est de chercher dans des sources secondaires où il y a des revues systématiques, des méta-analyses, des synopsis d’essais clinique et certains guides de pratique clinique ; pour les trouver,  utiliser les métamoteurs suivants:
TRIP database (Monique Clar l’utilise beaucoup; c’est un outil qui évolue constamment; l’UdeM a ajouté son résolveur SFX), NICE Database, Infocliniques (U Laval)
– Outils d’aide à la décision clinique : UpToDate et Dynamed

Suggestion : pour pallier au fait que UpToDate n’inclut pas des études récentes, trouver un commentaire publié dans Internet.  Procédure : dans PubMed, taper les mots-clés de la recherche et ajouter l’expression « hascomentin »

Comment décider quelle ressource à utiliser? 
a)      Si c’est une question de fond (question « background »), utiliser des manuels,  UpToDate, etc.
b)      Si c’est une question « Foreground », chercher des études

Sources d’informations probantes pour les patients :
Agence canadienne des médicaments et tests , Infobanque CMA, Infocliniques U Laval , Health Evidence (McMaster), Minerva, PubMed limite en français

Cours en ligne sur la pratique factuelle :
CNFS, Université Ottawa

Assemblée annuelle ASTED 3S – compte rendu

Le président actuel, Normand Beaudet, présente le rapport annuel d’ASTED 3S :
le comité exécutif s’est réuni 4 fois; il y avait 11 membres durant la dernière année. Normand Beaudet qui était président, Gilberte Poirier était secrétaire ayant démissionnés,  Marie-Marthe Gagnon a été élu par acclamation secrétaire et France Pontbriand, l’auteure de ces lignes, a été élue par acclamation, présidente.

Projet à venir : mémoire sur l’état de la situation des bibliothèques en santé au Québec; Patrick Cossette du Centre d’information Leucan a expliqué aux participants le constat qu’il y a en ce moment de la perte et de la décroissance dans les milieux documentaires du réseau de la santé. Objectif de la démarche à entreprendre: démontrer le soutien que peut apporter les bibliothèques de santé dans les soins aux patients, du rôle qu’il joue dans les pratiques organisationnelles reconnues par Agrément Canada.  Il est prévu qu’un sondage soit envoyé d’ici peu aux membres sur la liste RQBS; cette enquête permettra de faire un portrait de la situation au Québec; une campagne publique de sensibilisation devrait suivre. Les résultats de l’enquête seront présentés si possible au congrès CHLA 2014. Le projet sera fait en consultation avec les bibliothécaires des commissions scolaires qui ont obtenu une reconnaissance.    


Si vous avez des commentaires à apporter sur la journée de formation, n’hésitez à les inscrire dans ce blogue!

France Pontbriand, présidente 2013, ASTED 3S